Le Kabaret de la guerre

Du 12 au 28 décembre 2019 - les jeudis, vendredis et samedis à 20h - PRIX LIBRE

Plusieurs patries... sur la belle Terre, où nous plaçons notre scène ! Par d'anciennes rancunes pour de nouvelles querelles, elles se combattent. Là, le sang des citoyens souille les mains des citoyens. Mais, dans les entrailles de la haine, un Kabaret naitra... Et des effets de la rage, la musique apparaitra... si vous daignez l’écouter patiemment, il se peut que nos erreurs vous paraissent moins terribles...

Un spectacle musical mis en scène par Fabien Franchitti

Musique originale de Fabien Franchitti et Pierre Quiriny
Orchestration et création sonore d'Antoine Duwaerts
Livret, paroles de Fabien Franchitti
Aide à la chorégraphie et regard extérieur de Tina Riccardi

Avec Jérôme Dubois, Antoine Duwaerts, Soufiane El Basri, Audrey Lourens, Manon Novella, Erik Välilä.

Une production de 'La Compagnie des Rêveurs ASBL'.

Note d'intention :

Bertolt Brecht écrit lors de la seconde guerre mondiale 'Dialogues d'exilés'. Il y faisait débattre deux personnages sur le régime mis en place par un certain 'Comment-s-appelle- t-il-donc-au-juste' (Adolf Hitler). Brecht s'en doutait probablement mais par cette manoeuvre, il permet à ce qu'on puisse imaginer aujourd’hui n'importe quel dirigeant de l'histoire. Car l'histoire se répète et c'est ce qui nous trouble le plus aujourd'hui. L'impossibilité que les erreurs ne se répètent pas. 

J'ai donc imaginé l'histoire de quelques personnages, ancrés dans un certain passé, vivant une occupation militaire similaire à celle qu'on a pu vivre à Bruxelles entre 1940 et 44. Ils vivent et transpirent dans ce Petit Cabaret qui aura l'occasion de voir naitre une complicité réelle et solidaire pour vivre libre et heureux. 

Le décor est posé, les mots pas encore... Ces personnages,  inspirés d'histoires vraies, trouveront la parole dans nos débats, ce qui nous touche aujourd'hui. Utiliser hier pour raconter aujourd'hui, et surtout des choix qui restent résolument les mêmes...  Le jeu politique est directement empreinté à notre actualité et ce sont nos dirigeants, nos décisions qui rythment la vie de ces personnages irrémédiablement pris au piège...

 

C'est à ce moment-là que je pense aux résistants, ces marginaux de la société qui vont dire NON. Ils risquent tout au nom de quelque chose d'abstrait : La Liberté, car comme dirait Mr Mille : «Il me semble que tant qu’on parle de liberté, c’est qu’elle n’a pas encore été trouvée.»

La musique apparaît alors... seize compositions originales dans un univers empreint de Cabaret, mais pas trop..., empreint de Musique Contemporaine, mais pas trop..., empreint de Swing mais juste assez... pour finir sur le Tango de la Guerre... 

Sachez en tout cas, cher spectateur que tout ce que vous entendrez, des mots aux actes de résistance, de la maladie irréelle qui sauve un peuple aux bombes qui détruisent un autre, tout est réel, je le jure... !  À l’Oiseau Rouge !

Fabien Franchitti, auteur et porteur du projet



https://www.lacompagniedesreveurs.com/lekabaretdelaguerre

La Station des Rêveurs

Rue Wauwermans, 11 

1210 Saint-Josse-Ten-Noode 

Tel: +32 485 20 93 83

administration@lacompagniedesreveurs.com

La Compagnie des Rêveurs ASBL : BCE 0665 925 388

  • White Facebook Icon

Un lieu soutenu par : 

Capture d’écran 2019-08-23 à 14.04.45.pn
Capture d’écran 2019-08-23 à 13.58.02.pn
Capture d’écran 2019-08-23 à 13.54.54.pn
Capture d’écran 2019-08-23 à 14.02.05.pn
Capture d’écran 2019-08-23 à 13.47.27.pn
Capture d’écran 2019-08-23 à 13.52.29.pn
LOGO WHI_SIE_25 x 25 mm_CMYK.png